Le comportement à adopter envers les sahaba

Au nom d’Allah, le Tout Miséricordieux, le Très Miséricordieux. ▫D’après ‘Abdallah Ibn Mas’oud (qu’Allah l’agrée), le Prophète (que la prière d’Allah et Son salut soient sur lui) a dit: « Lorsque mes compagnons sont mentionnés abstenez vous (1), lorsque les étoiles sont mentionnées abstenez vous (2) et lorsque le destin est mentionné abstenez vous (3) ». ( Rapporté par Tabarani et authentifié par Cheikh Albani dans la Silsila Sahiha n°34) (1) C’est à dire lorsqu’il est mentionné ce qu’il s’est produit entre les compagnons comme guerres et désaccords alors il vous est obligatoire de vous abstenir de les critiquer et de parler d’eux d’une manière qui ne convient pas à leur rang car ils sont certes les meilleurs de la communauté. (2) C’est à dire lorsque l’on mentionne les étoiles et leur influence alors abstenez vous [de toute astrologie]. (3) C’est à dire que le destin est le secret d’Allah, il n’est connu ni par un ange rapproché ni par un prophète envoyé et ainsi il n’est pas permis de polémiquer sur ce sujet en ce basant sur la raison. Ces commentaires sont tirés des paroles de l’imam ‘Abder Raouf Al Mounawi dans Fayd Al Qadir vol 1 p 347/348, hadith n°615 ...

Les anciens pieux et ceux qui empruntent leur voie… -Shaykh Ali ash-Shaykh

  Allâh – ‘Azza Wa Djal – dit :    « Les tout premiers [croyants] parmi les émigrés, les Auxiliaires et ceux qui les ont suivis dans un beau comportement, Allâh les agrée, et ils l’agréent. Il a préparé pour eux des Jardins sous lesquels coulent les ruisseaux » [1]   Cela accorde à ceux qui suivent les Compagnons avec excellence, la même description de bienfait qu’eux. Allâh a rappelé que les tout premiers parmi les émigrés et les Auxiliaires « et ceux qui les ont suivis dans un beau comportement » concernent entre autres les Compagnons venus après les tout premiers, et entrent parmi eux ceux qui les ont suivis avec excellence et ce, jusqu’au Jour de Résurrection.   Dans le même sens, qui sont les « Anciens pieux » (Salaf us-Sâlih) ? Les Gens de science disent : le terme des anciens (Salafs) renvoie à nos aïeux [prédécesseurs]. Et le terme « Pieux » (Sâlih) représente ceux dont le Prophète (sallallahu ‘alayhi wa salam) a certifié la bonté. Ceux pour qui le Prophète (sallallahu ‘alayhi wa salam) a témoigné à leur égard de bonté, qui sont les trois meilleures générations, et pour qui il dit :    « Les meilleurs des gens sont ceux de ma génération, ensuite ceux qui les suivent et ceux encore qui suivent ces derniers. » Il a mentionné deux ou trois générations. Nous trouvons en cela l’insistance dans l’attachement de ce sur quoi ils étaient. [2] L’obligation qui incombe aux adorateurs [d’Allâh] en situation de divergence, lorsqu’ils divergent dans les croyances, dans les législations, dans les règles fondamentales, aux sujets des troubles et discordes, dans les opinions ou autres, est qu’ils doivent chercher dans la Sounnah du Prophète (sallallahu ‘alayhi wa salam) et celle des Califes bien-guidés, car c’est en elle que réside la félicité. Nous n’avons pas vu quelques questions qui soient à propos desquelles les gens ont divergées dans toute l’histoire de l’Islâm, que ce soit de son début jusqu’à nos jours, dont l’explication ne se trouve dans la Sounnah. Ceci dit, les gens sont trompés du fait qu’ils ne souhaitent pas se conformer à la recommandation, l’ordre, l’interdiction et l’explication du Prophète (sallallahu ‘alayhi wa salam). [3]   ____________________________     Notes [1] Coran, 9/100 [2] Ta-assil al-Manâhij ad-Da’awiyyah fî dhaw il-Kitâb was-Sounnah wa faham as-Salaf us-Sâlih du SHeikh Sâlih Âli ash-SHeikh, p.6 [3] Charh al-Arba’în an-Nawawiyyah du SHeikh Sâlih Âli ash-SHeikh, p.335-336   copié: Manhajulhaqq.com ...

Le mérite du compagnon Mu’awiyah – Cheikh Abd Al Mohsin Al Abbad

بسم الله الرحمن الرحيم Mou’awiyah ibn Abi Sofiane رضي الله عنه est un des Compagnons qu’Allah a béni pour accompagner le Prophète Mohammed صلى الله عليه و سلم. Ainsi, tout ce qui a été dit concernant les vertus des Compagnons inclut aussi Mou’awiyah رضي الله عنه. Un des Pieux Prédécesseurs, Abu Tawbah al-Halabi a dit: « En vérité Mou’awiyah ibn Abi Sofiane est un rideau pour les Compagnons du Messager d’Allah صلى الله عليه و سلم, ainsi celui qui lève ce rideau aura l’audace de parler sur ceux qui sont derrière lui. » Ibn Qudama al Maqdassi a dit dans « Lum’atul ‘Itiqaad »: « Mou’awiyah est l’Oncle maternel des Croyants, le scribe de la révélation d’Allah et un des Califes des Musulmans – Qu’Allah l’agrée. » Le commentateur de la Tahawiyah, Ibn Abdil Aziz Ibn Abdis-Salam a dit: « Le premier roi Musulman fût Mou’awiyah, et il était le meilleur des rois Musulmans. » L’Imam ad-Dhahabi a dit dans « Siyar ‘Alam an-Nubalaa »: « (Mou’awiyah est) le commandeur des croyants et un roi de l’islam. » Abdullah ibn Mouabarak fût interrogé à propos de Mou’awiyah. Il répondit: « Que devrais je dire d’un homme qui quand le Prophète صلى الله عليه و سلم disait « Sami’Allahou liman Hamidah » [Allah entend celui qui le loue], Mou’awiyah, debout derrière lui disait « Notre Seigneur à toi les Louanges. » Il a été demandé à Abdullah ibn Moubarak: « Lequel des deux est le meilleur, Mou’awiyah ou Omar ibn Abdul Aziz? ». Il répondit: « la poussière rassemblée dans le nez de Mou’awiyah avec le Messager d’Allah صلى الله عليه و سلم est meilleure et supérieure que Omar Ibn Abdulaziz. » Il a été demandé à Mou’afah ibn Umran: « Lequel des deux est le meilleur, Mou’awiyah ou Omar ibn Abdul Aziz? ». Il se mit alors en colère et répondit:« Comparez vous un homme parmi les Compagnons avec un homme parmi ceux qui les ont suivi? Mou’awiyah est son Compagnon [au Prophète صلى الله عليه و سلم], son beau-frère, son scribe, et il a cru en lui lors de la révélation d’Allah. » Ibn Abi Mulaika rapporte: « Mou’awiyah fit le Witr en 1 Raka’a (unité de prière) après la Prière du Ishaa. Quelqu’un approcha Ibn Abbas à propos de cela et lui dit: « Vas tu aller parler au Commandeur des Croyants Mou’awiyah, sur le fait qu’il n’a fait qu’une seule unité de prière pour le Witr? » Alors Ibn Abbas répondit:« En vérité c’est un Faqih (un homme de Science) ». [Traduit par Abu Ubaydillah Abdel Karim ad-Dunkerki] Source originale: Extrait du livre « Mu’aawiyah ibn Abee Sufyaan » | Shaykh Abdul Muhsin ibn Hamad al-’Abbad ...

Le compagnon pour qui le trône d’ALLAH a tremblé

Il s’agit de Sa’d ibn Mouadh [RadhiAllahou Anho] L’Imam an-Nassai [Rahimahoullah] a rapporté dans son Sounan (No.2055) : « Ishaq ibn Ibrahim nous a rapporté de ‘Amr ibn Mohammed al-‘Anqazi qui a rapporté de Ibn Idriss qui a rapporté de ‘Ubaydullah, de Naafi, de Ibn Omar : Le Messager d’Allah [Sala Allah alayhi wa salam] a dit (au sujet de Sa’d ibn Mouadh) : Il est celui pour qui le trône a bougé, les portes des cieux se sont ouvertes, et celui pour qui 70 000 anges ont assisté à sa janaza. Il a certes été serré une fois puis relâché (il lui a été donné de l’espace). Shaykh al Albani a dit: “Sahih” As Souyouti dans son annotation du « Sounan Nassai », de même que As-Sindi aussi, ont déclaré: « Al-Bayhaqi a ajouté dans son livre « Adhaboul-Qabr » : Il s’agit de Sa’d ibn Mouadh. Il a aussi ajouté dans « Dalaa.ilun-Nubuwwah » : Al Hasan (Al Basri) a dit : « le trône a bougé pour lui de joie pour son âme. » [Traduit par Abu Ubaydillah Abdel Karim al Faransi] ...