Histoire sur la science racontée par l’Imam Malik

Histoire sur la science racontée par l’Imam Malik

Yahya bn Yahya -rahimahoLlah- a dit :

« La première chose que m’a dit Malik bn Anas lorsque je suis allé vers lui pour étudier, quand Allah me l’a inspiré, le premier jour où je me suis assis avec lui, il m’a dit :
« Quel est ton nom ? »
Je dis : « Qu’Allah t’honore, Yahya. » J’étais le plus jeune de mes compagnons.
Il me dit : « Ô Yahya, Allah, Allah, sois sérieux dans cette affaire. Je vais te raconter une histoire qui va te la faire désirer plus que tout autre :
« Un enfant de ton âge, originaire du Châm, est venu à Médine. Il était avec nous, il s’efforçait et il étudiait jusqu’à ce qu’il mourut. J’ai vu à son enterrement quelque chose que je n’ai pas vu ailleurs chez les gens de notre pays, ni chez un étudiant, ni chez un savant. J’ai vu tout les savants rassemblés autour de sa dépouille. Quand le gouverneur vit cela, il se retint de prier sur lui et dit : « Présentez qui vous vous voulez. »
Les gens de science présentèrent Rabi’a, qui le mis dans sa tombe. Il fut enterré par Rabi’a, Zayd bn Aslam, Yahya bn Sa’id, Ibn Chihab et leurs proches : Mohamed bn Al-Moundhir, Safwan bn Sulaym, Abou Hazem et leurs semblables. Rabi’a remis la terre dans sa tombe, et ils lui passaient tous la terre. »
Malik a dit : « Le troisième jour après son enterrement, un homme parmi les meilleurs hommes de notre pays le vit sous la forme d’un enfant imberbe, couvert de blancheur, portant un turban vert et montant un cheval gris, descendant du ciel comme s’il le cherchait. Il le salua et lui dit : « C’est ce que m’a fait atteindre la science. »
L’homme dit : « Qu’est-ce qu’elle t’a fait atteindre ? »
Il dit : « Allah m’a donné pour chaque sujet que j’ai appris un degré du Paradis, mais les degrés ne m’ont pas fait atteindre celui des gens de science.
Allah dit alors : « Augmentez pour les héritiers de Mes Prophètes, J’ai garanti par Moi-même que celui qui meurt en étant savant de ma Sounna, de la Sounna de Mes Prophètes, ou étudiant cela, que je les rassemblerais tous à un seul degré. »
Mon Seigneur m’a alors donné jusqu’à ce que j’atteigne le degré des gens de science, il n’y avais entre moi et le Messager d’Allâh ﷺ que deux degrés : un degré où il est assis et autour de lui il y a tout les Prophètes et un degré où il y a tout ses compagnons et les compagnons des Prophètes, ceux qui les ont suivi. Dans le degré suivant, il y a tout les gens de science et ses étudiants. Il m’a fait avancer jusqu’à ce que j’arrive au milieu d’eux et ils m’ont dit : « Bienvenue, bienvenue. »
Et j’ai eu encore plus de la part d’Allah. »
L’homme dit : « Qu’est ce que tu as eu de plus de la part d’Allah ? »
Il dit : « Il m’a promis de rassembler tout les Prophètes comme je les ai vu à un seul degré et a dit :
« Ô savants, ceci est mon paradis que j’ai réservé pour vous et mon agrément que j’ai agréé pour vous. Vous ne rentrerez donc pas au paradis jusqu’à ce que vous souhaitez et intercédez, je vous donnerais alors ce que vous voulez et j’accepterais votre intercession pour que vous avez intercédé, pour que Mes serviteurs voient Ma générosité envers vous et votre place auprès de Moi. »
Lorsque l’homme se réveilla, il informa les gens de science et la nouvelle se répandit à Médine.
Malik dit : « Il y avait avec nous des gens qui avaient commencé à étudier puis ont cessé, jusqu’à ce qu’ils entendent cette histoire. Il s’y sont remis avec détermination et ils sont aujourd’hui parmi les savants de notre pays. Allah, Allah, ô Yahya, sois sérieux dans cette affaire. »

[Rapporté par Ibn Battal dans Charh Sahih Al-Boukhari 1/133]

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *

You may use these HTML tags and attributes: <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <s> <strike> <strong>

*