Abu Hurayra  rapporte que le Prophète ‘sala  LAH alaih wa salam) a dit : « Ne vous indiquerais-je pas ce par quoi Allah efface les péchés et augmente les degrés ? ». Ils dirent : « Oui, ô Prophète -sal Allahou ‘alayhi wa salam- ! ». Il dit : « Parfaire les ablutions dans la difficulté, multiplier les pas vers la mosquée et attendre la prière après la prière. Ceci est le Ribat » (muslim 137)Cheikh Ibn Al Uthaymin – qu’Allah lui fasse miséricorde- dit dans son explication duhadith, d’après ce que Abu Hurayra – qu’Allah soit satisfait de lui – a rapporté, que le Prophète que la prière et le salut soient sur lui a dit : « les cinq prières, de la prière duvendredi à l’autre, du jeûne du Ramadan au prochain jeûne du Ramadan, les péchés sont effacés, sauf les grands péchés (al-Kabâ’ir). »  cela veut dire que les cinq prières effacent les péchés entre la prière du fajr jusqu’au dohr, puis du dohr jusqu’au asr, puis du asr jusqu’au maghreb, puis du maghreb jusqu’au ichaa, puis du ichaa jusqu’au fajr. Si l’Homme commet un péché et qu’il parfait  ses cinq prières, alors elles effacent ces péchés, mais il-que la prière et le salut soient sur lui – précise : « sauf les grands péchés », c’est-à-dire si on évite les grands péchés.Et les grands péchés c’est tout péché qui a comme conséquence une punition particulière, comme tout péché que le prophète-que la prière et le salut d’ALLAH soient sur lui -a maudit, ou un péché qui entraine une sanction dans la vie d’ici-bas comme l’adultère, ou  des avertissements pour l’au-delà comme l’usure, ou un acte ou il y a négation de la foi comme  « L’un de vous n’est véritablement croyant que s’il aime pour son frère ce qu’il aime pour lui-même»,  ou un désaveux comme « celui qui triche n’est pas des nôtres », ou tout ce qui ressemble à cela.