Parmi les inspirations avec lesquelles Allah a honoré Ibn Al-Qayim lors de l’explication duverset ci-dessous figurent les propos suivants :« Le polythéiste prend son idole comme divinité, en fonction de ce qu’il croit obtenir comme bienfait grâce à elle, mais tout bienfait ne s’obtient qu’uniquement de celui qui possède l’un des quatre attributs suivants :* qu’il soit propriétaire de ce que son serviteur désire de lui,* si ce n’est pas un propriétaire, il doit être l’associé de celui qui en à la propriété. * s’il n’est pas l’associé de celui à qui il appartient, il doit être son aide ou son assistant,* s’il n’est ni son aide ni son assistant, il doit être un intercesseur auprès de lui.Allah subhanahu a exclu les quatre cas d’une manière ordonnée, citant leur importance dans un ordre décroissant. Il a exclu que cette idole soit le propriétaire, l’associé, le soutien et l’intercesseur que le polythéiste prétend à son idole, et Il a confirmé l’intercession dont ne profite pas le polythéiste, à savoir l’intercession qu’il accorde.Ce verset suffit comme lumière, comme preuve et comme salut, de même qu’il suffit à rendre l’unicité d’Allah exempte de toute fausseté, et suffit à couper les racines dupolythéisme et ce qui le constitue pour celui qui le comprend »{Dis : « Invoquez ceux qu’en dehors d’Allah vous prétendez [être des divinités], ils ne possèdent même pas le poids d’un atome, ni dans les cieux ni sur la terre, ils n’ont jamais été associés à leur création et Il n’a personne parmi eux pour Le soutenir, l’intercession auprès de Lui ne profite qu’à celui à qui Il la permet.} Sourate Saba’Explication du verset tiré de Madarij As salikin de l’Imam Ibn Al Qayyim page 343