Ô toi qui vends ton âme à vil prix !Si tu récupérais ton âme avant qu’il ne soit trop tard, tu ne serais pas perdantô toi qui troque une vie sereine aucun dangerPour une vie éphémère remplie de douleurs :Tu as été gravement trompé et le jour dernierC’est la guerre qui te sera déclarée.Toi qui t’abreuves à une source d’eau trouble pensant qu’elle est claireLa source d’eau claire est pourtant devant toi, en toute vérité !Le fagotier qui travaille dans la nuit noireS’expose à ramasser des objets qui le mettent en danger de mort.Tu espères guérir en regardant l’objet de ton désir qui est la cause même de ta maladieOr as-tu déjà vu une guérison venant de ce qui est mortel ? Toi qui épuises ton âme en cherchant les plus vils plaisirsEt en cherchant à contempler la beauté physique par des regards discrets. Toi qui as cédé ton âme pour ce genre de pratiques par idiotieSi tu connaissais la valeur de ton âme, tu ne l’aurais pas cédée ainsi. L’amour juvénile et la frivolité ont pris de l’âge alors qu’ils étaient pleins de vigueurEt tu passes ton temps dans le jeu et l’amusement.Ibn Al Qayyim/ Extrait du livre الفوائد  « les méditations », chapitre 53 : la caravane de lumière