Le cœur est un récipient au contenu limité. Quiconque l’imprègne d’une chose se verra écarté du reste, on ne peut tout y introduire, si le faux s’y trouve il chassera le vrai, et si le vrai y est présent le faux sera balayé.

Quiconque souhaite remplir son cœur de la Vérité se doit de s’écarter de toute futilité pouvant parasiter la douceur de la foi. En effet, la lumière d’ALLAH ne pénètre que les coeurs purs et purifiés de toute passion enivrante et destructrice.

A ce titre Al-Khâtib al-Baghdâdî a dit : 

“L’étudiant en sciences doit s’écarter de l’amusement, des paroles inutiles lorsqu’il rencontre et se regroupe avec les autres, tout comme l’immaturité, le rire, le gloussement et l’excès dans la plaisanterie.

Il est permis de rire de façon tempérée et occasionnellement d’une manière qui n’excède pas les limites des manières et du style de celui qui traite avec la science.

Quant au fait de faire cela constamment [rire…], parler de manière inappropriée, immature, de manière enfantine, le rire et la plaisanterie excessifs, tout cela réduit l’estime de soi et la virilité.”

Tiré du livre  “Adâb Tâlibul `Ilm” de Cheikh Sa`îd Raslan