As salam alaikoum la Oumah, j’espère que vous allez bien et que vous avez pu profiter pleinement de ce mois de Ramadan qui commence petit à petit à nous quitter alors que nous commencions à nous habiter à lui

Aujourd’hui nous allons parler d’un sujet peu maîtrisé et souvent négligé par les musulmans: La fidya

La Fidya c’est la compensation financière que doit payer une personne n’ayant pas pu jeûner pour raison de maladie dans certains cas bien précis.

1- Qui doit s’acquitter de la fidya ?

Donc comme cité dans le verset celui qui doit s’acquitter de cette compensation est celui qui est en incapacité de jeûner et qui ne pourra pas rattraper ses jours comme par exemple

– une personne âgĂ©e qui n’espère plus pouvoir un jour jeĂ»ner un jour,

– et le malade chronique (dont on ne connais pas encore un remède) Cad qui n’espère pas ĂŞtre guĂ©ri.

Souvent, vous verrez des gens parler de maladie dite incurable, hors comme on le sait, le musulman ne peut pas considérer une maladie incurable? pourquoi? Et bien tout simplement parce que dans notre fort intérieur, nous savons que la guérison vient d’abord et avant tout d’ALLAH et qu’ALLAH est capable de toute chose et de guérir toute maladie. Ainsi, il est mieux d’utiliser le terme chronique plutôt que incurable ou non guérissable.

Il y a aussi un hadith là dessus, le messager d’ALLAH sala ALLAH alaih wa salam nous a dit dans le hadith authentique que

– La femme enceinte qui craindrait pour sa santĂ© ou celle de son enfants ainsi que la femme qui allaite et qui craindrait que son lait tarisse (une rupture de stock)

Ainsi, pour toutes les personnes atteintes de maladies dites courtes ou dont elles espèrent une guérison très prochaine elles ne donnent pas de compensation ou fidya mais elles rattrapent leur jour au cours de l’année. Il en est de même pour les femmes n’ayant pu jeûner à cause des menstrues et des lochies.

2- Quoi donner ?

Dans beaucoup de hadith, la compensation est défini d’une manière précise, ici, pour la fidya, la personne doit s’acquitter d’un demi sa3, le sa3 c’était une unité de mesure à l’époque du prophète sala LAH alaih wa salam qui correspondant à 3 kg environ, donc en compensation il faut donner 1,5 kg de nourriture local à une personne qui a du mal à se nourrir.

De plus, dans les 1,5 kg,  il est prĂ©fĂ©rable que cette nourriture comprenne de la viande comme il est rapportĂ© dans le hadith authentique d’Al Boukhari.

3- A qui donner ?

Comme cité, précédemment, on doit la donner à un nécessiteux et on peut donner à plusieurs d’un seul coup, en invitant plusieurs pauvres à un repas .

Il n’est pas autorisĂ© de la donner  Ă  une personne dont on l’obligation de subvenir au besoin comme les parents, les enfants ou sa propre Ă©pouse .

Et il est préférable de la donner à une personne de sa famille proche s’ils sont dans le besoin. Par exemple, si on a un frère, un cousin, une tante ou un proche qui est vraiment dans le besoin, on peut lui l’envoyer.

4- Quand doit on s’en acquitter  ?

On doit s’acquitter de la Zakat une fois que les jours sont passés et non pas avant, en somme, il est bon de la donner dans les derniers jours de Ramadan et pour chaque jour non jeûné, une sadaqa doit être versée pour ce jour inchaaLAH.

5- Petite astuce

Si vous avez des membres de votre famille qui doivent s’acquitter de la Fidya ou si vous même vous devez la payer, alors cherchez des pauvres et nécessiteux autour de vous, assurez vous bien qu’ils ont besoin de denrées alimentaires car parfois certaines personnes sont en difficulté financière mais n’ont pas besoin de manger.

Ensuite, si vraiment vous ne savez pas comment la payer nous avons organisé cette année chez Jannah TV une collecte spécifique à la fidya pour la redistribuer aux pauvres, nous avons pour ceci fait appel à un réseau de plusieurs associations africaines qui distribueront les repas sur place directement.

Le montant requis par jour non jeûné chez Jannah TV est de 3 euros par jour, vous pourrez avoir + d’informations quant à cette information dans le lien en description de la vidéo inchaaLAH

Quant à moi, il ne me reste plus qu’à vous dire salam alaikoum, et à très vite sur Jannah TV