Nous l’avons démontré précédemment, la perte de temps est considérée en Islam comme l’un des plus grands fléaux qui peut s’abattre sur le fils d’Adam, le temps constituant la plus grande des richesses que nous possédons en ce bas monde. Chaque seconde qui passe pourrait être comparée à une pépite d’or, car chacune de ces secondes, nous faisons le choix de la vivre comme nous l’entendons, et la conséquence de ce choix sera éternelle: un jardin d’Eden plein de délices et de plaisirs peut s’offrir à nous, comme un châtiment sans fin et une tristesse infinie.

Afin de nous faire réellement comprendre l’importance et la grandeur du temps, ALLAH a envoyé des prophètes et messagers, qui n’ont cessé d’exhorter leur peuple et les inciter à revenir au chemin de la droiture, à l’adoration d’un Seigneur Unique et à faire le bien autant qu’ils le pouvaient.

Muhammad (paix et bénédiction soient sur lui) est le sceau des prophètes et messagers, si les prophètes étaient venus avant lui révéler la bonne parole à un peuple précis, son message lui, est universel, ALLAH l’a envoyé comme un exemple et une miséricorde pour les deux mondes. Sa vie, ses paroles, ses choix et ses prises de position sont un modèle à suivre pour tout croyant qui doit s’évertuer à marcher sur ses traces.

Ainsi, si l’utilisation du temps et la prise en compte de son aspect précieux est important, notre messager (paix et bénédiction soient sur lui) a été le premier à nous le dire, à nous le transmettre et nous le faire comprendre.

Il est le sceau de la prophétie, l’exemple ultime à suivre pour atteindre la satisfaction divine et pour parachever.

La sounnah, constituée des paroles et actes du dernier des messagers, sala LAH alaih wa salam regorge de paroles illustrant l’importance du temps. Le prophète sala ALLAH 3alaih wa salam et ses compagnons y étaient extrêmement vigilants au point de ne dépenser leur temps que dans des actes utiles et constructifs pour la vie éternelle.

Dans un premier hadith, le prophète sala LAH alaih wa salam nous explique le déroulement du jour dernier, il y est dit que  Le serviteur ne fera pas un seul pas le jour du jugement dernier sans qu’il ne soit interrogé sur cinq choses, parmi ses cinq choses : sur son existence dans quoi l’a-t-’il passée, sa jeunesse dans quoi l’a-t-il dépensée (….) » (authentifié par Cheikh Al Albani)

On apprend donc dans cette traduction que le serviteur sera interrogé sur son existence et sa jeunesse. Pour quelle raison le Prophète –‘Aleyhi salatu wa salam- a-t-il cité la jeunesse après l’existence, alors que la jeunesse est comprise dans l’existence?

Certains savants ont répondu à cette interrogation, en disant que l’homme était capable dans sa jeunesse des adorations les plus éprouvantes telles que les veillées nocturnes [Qiyyam ul Layl], les journées de jeûnes, les pèlerinages, les retraites spirituelles [i’tikaf]), et autres actes qui deviennent pénibles au corps humain passé un certain âge. (Voire Touhfat Al Ahwazi Charh Jami’ At-Tirmidhi)

Il est dit dans le hadith rapporté par At-Tirmidhi d’après Abu Hourayra que le Prophète – Sal Allahu ‘aleyhi wa salam- a dit : «  Il n y a pas de mort sans qu’il soit pris de regret, il fut dit parmi les compagnons : « Quel est la cause de leur regret ? » Si la personne était  bienfaisante alors elle regrette de ne pas l’avoir été plus, et si elle était parmi les [personnes] malfaisantes alors elle regrette de ne pas s’être fait pardonné. »
 
Le savant, l’érudit Ibn Rajab –rahimaoullah- a dit : « Si tel est le cas [en parlant de l’importance du temps chez le musulman] il est  indispensable à tout croyant de considérer ce qui lui reste de son existence comme un trésor. » C’est pour cela qu’il fut dit : « ce qui reste de l’existence du croyant n’a pas de valeur ». Il est rapporté de Sa’id Ibn Joubayr, qu’il a dit : ” Chaque jour que vit le croyant est un trésor”. (Voire Jami’ Al ‘Ouloum Wal Hikam)

Un hadith surprenant et grandiose nous montre également à quel point le temps est l’enjeu le plus important de notre vie, si nous devions donner une valeur à tout ce qui nous entoure, alors le temps serait inestimable. D’après Anas Ibn Malik qu’ALLAH l’agrée, le prophète sal ALAH alaih wa salam a dit que l’on ramènera deux hommes le jour dernier, le premier sera celui qui aura le plus profité de la vie d’ici bas, cet homme sera alors à peine trempé en enfer l’espace d’un très court instant puis il lui sera dit “ô fils d’Adam, as tu vu un seul bien dans la vie d’ici bas? as tu connu un seul plaisir?” il dira “non par ALLAH non Seigneur”

Et l’on ramènera l’homme qui aura le plus souffert de toute l’humanité dans la vie d’ici bas puis il sera trempé un très court instant au paradis et il lui sera posé la question inverse: “ô fils d’Adam, as tu vécu une seule souffrance? as tu vu une difficulté” et il répondra “non par ALLAH non Seigneur aucune misère ne m’a traversé et je n’ai connu aucune difficulté” (rapporté par Muslim dans le Chapitre de la description du jour dernier, du paradis et de l’enfer)

Le prophète sala LAH alaih wa salam a également dit qu’ :”Il y a deux bienfaits où beaucoup d’hommes sont lésés: la santé et le temps libre”

( Rapporté par AI-Bukhârî et Muslim )

On voit au travers de cette parole que le prophète sala LAH alaih wa salam décrit le temps libre comme étant un bienfait et une bénédiction, un bienfait pour lequel beaucoup d’hommes se méprennent sur son usage et son exploitation.

La gestion de ce bienfait qu’est le temps se fait également dans le temps, rien ne sert de travailler par à coups comme certains font: ils sont pieux à certaines périodes de l’année puis dilapident leur temps dans le péché et l’insouciance le reste du temps. Ceux là, en agissant de la sorte, estiment que leur temps dispose de la même valeur que la distraction.

Le temps est à l’image d’un investissement, à l’image d’un homme qui dispose d’un capital de plusieurs milliers d’euros et qui souhaite l’investir dans des projets qui lui rapporteront mieux que ce qu’il a. Nous avons du temps, et nous investissons tous dans ce que nous estimons être important à nos yeux. Ainsi, en partageant le temps entre les péchés et les actes d’adoration, c’est comme si nous investissions cette richesse que nous détenons en la divisant entre deux choses qui nous semblent équivalentes ou égales.

L’investissement du capital temps que nous avons se doit d’être exclusivement pour ALLAH. Comment investit-on son temps pour ALLAH? en perpétrant des actes d’adoration, d’abord les obligatoires, puis les surérogatoires comme l’a indiqué le prophète sala LAH alaih wa salam dans le hadith suivant, dans lequel, Abu Hurayrah (رضي الله عنه) rapporte que le Prophète ﷺ a dit :

Allah (puissant et sublime) dit : Je déclarerai la guerre à quiconque se montre hostile à l’un de Mes alliés (waliy). Parmi tous les moyens employés par Mon serviteur pour se rapprocher de Moi, rien ne M’est plus agréable que la pratique de ce que Je lui ai imposé. Mon serviteur ne cesse de se rapprocher de Moi par les actes surérogatoires jusqu’à ce que Je l’aime. Une fois que Je l’ai aimé, Je deviens son ouïe avec laquelle il entend, sa vue avec laquelle il voit, sa main avec laquelle il combat et son pied avec lequel il marche. S’il Me demande alors quelque chose Je la lui donne et, s’il Me demande Ma protection, Je la lui accorde. Aucune chose ne Me fait hésiter plus que [de prendre] l’âme de Mon serviteur croyant : il déteste la mort et Je déteste le blesser. [Al-Boukhari]

Ainsi, en capitalisant notre temps dans les actes d’adoration obligatoires puis surérogatoires comme le présente ce hadith, nous gagnons en contre-partie l’amour d’ALLAH, et existe-t-il plus beau retour sur investissement que celui-ci?

Maintenant, une question demeure: comment investir son temps? doit-on donner beaucoup pendant un certain temps pour ensuite baisser en rythme et cadence comme le font beaucoup de nos frères et soeurs pendant le Ramadan? Le prophète sala LAH alaih wa salam exhorta ses compagnons en leur apportant ce précieux conseil:

” Ô vous les hommes! Entreprenez les oeuvres que vous pouvez supporter. Car Allah – qu’Il soit exalté – ne se lasse pas, et c’est vous qui vous lassez. L’oeuvre la plus agréable auprès d’Allah est celle qui perdure, même si elle est minime” [ Rapporté par AI-Bukhârî et Muslim ]

L’oeuvre qu’ALLAH aime le plus est l’oeuvre qui perdure dans le temps, celle qui est investie durant une période longue et sans fin et non pas celle qui survient soudainement dans une partie de la vie pour ensuite redisparaître aussitôt… L’endurance est l’alliée du croyant.

Qu’en est-il concrètement de ceux qui investissent leur temps dans des choses qui déplaisent à ALLAH ou dans des distractions inutiles et sans intérêt ?

Selon mou3adh ibn jabal le prophète sala LAH laiha wa salam a dit :

“toute assise dans laquelle le serviteur n’évoque  pas son seigneur Le très haut sera pour lui le jour du jugement un remord”

Demandons donc à ALLAH de faire en sorte que le jour dernier ne soit pas un jour de remord pour nous, demandons lui également de nous faire comprendre la noble sounnah de notre messager et de nous faire mourir sur cette dernière.

Pour suivre cette série ô combien bénéfique, nous vous conseillons de vous abonner à notre chaîne pour ne pas manquer nos futures vidéos. N’oubliez pas de liker la vidéo afin de la faire monter en tendance et de permettre au plus grand nombre d’en profiter. Plus la vidéo sera likée, plus Youtube la proposera en première page!

Et n’oubliez pas, rendez vous la semaine prochaine pour un nouvel épisode sur le temps en islam!